Écho (encore)

Non classé

Sur son site internet dédié aux lettres et aux auteurs, l’écrivain – essayiste et romancier – Jean Claude Bologne, dont vous avez peut-être lu L’histoire du célibat et des célibataires ou encore L’histoire de la pudeur, parle de ses lectures quirvanistes.

Il avait eu la gentillesse de venir au lancement de la Maison de négoce littéraire Malo Quirvane, dont il salue “les ambitions et les audaces”, le 29 mars 2019, à l’hôtel de Massa. Une semaine plus tard, il nous fait part de ses impressions de lecteur à propos de Jusqu’à ce que la mort nous rassemble, d’Iris Ducorps et de La nuit des éphémères de Thomas Boudie.

Menu