Le dernier iftar

Non classé

Auteur : Christophe Luc Smokenmögler
Première phrase : Lorsque je lève les yeux dans le ciel iranien, je vois ta croix d’obscur Chrétien, le corps pourri de ton frère, et ton front pur, mon amour.

Thème :
Le dernier iftar ? Un livre à lire à l’heure du thé, comme un voyage. Celui de deux cousins qui fuient les maisons parentales de leur petite ville iranienne et se séparent au bord de la mer à Beyrouth, au Liban…
Un voyage où flottent encore les senteurs du dernier iftar, les amours secrètes de l’adolescence, les conflits à propos de ce terrible Grand Absent, présent tout au long de la route, que tous appellent Dieu et qui divise les familles.

Extrait 1 :

Il paraît que Thomas et Anna ont entendu parler du long voyage que tu fis avec ta cousine, depuis Abadan jusqu’à Beyrouth, et que le châle qui couvrait mon visage le long de ce périple est posé sur une table, et qu’on n’y touche pas. Il paraît que tu voulais reposer en terre d’Iran.

Extrait 2 :

Abadan ville de mon enfance et de ma décadence, quand je t’ai quittée comme une voleuse, c’était pour suivre un homme qui ne voulait pas de mon amour. Et quand je suis revenue, mon nom était devenu celui de la honte.

Propos de Christophe Luc Smokenmögler à propos des deux livres qu’il a publiés au sein de la Maison de négoce littéraire Malo Quirvane :

“Je déteste profondément tout ce que je suis au regard des autres, même si je rencontre l’admiration et le succès dans les dîners en ville – surtout à Genève. Ecrire ces deux livres m’a permis de livrer deux faces de moi que personne n’a jamais vues. Une face sensible à la cause féminine, bien que je sois du genre à défendre le retour des femmes à la cuisine, pour choquer et par conviction profonde que c’était mieux avant. Une face sensible aux amours homosexuelles et aux empêchements dus à une condition sociale modeste, bien que que je sois un vrai dégoûté des moeurs nouvelles et un profond libéral, comme l’exige mon métier de banquier. Je ne recherche pas l’adhésion des autres. Pourtant, j’ai su que mes livres avaient emporté certains lecteurs et j’en ai été comme guéri d’un cynisme qui m’avait asséché”.

Nombre de pages : 48
Format : 11/18
Poids : 75 g
ISBN : 978-2-490828-00-5
Prix : 8, 50 euros
Collection : Les soirs courts

Lien vers la boutique : acheter Le dernier iftar

Article suivant
Énorme

Related Posts

Aucun résultat.

Menu