Solange Blain

de Gérald Aubert

9,50

Gérald Aubert décrit minutieusement deux ou trois choses qu’il sait de Solange Blain, épouse, puis veuve. Inspiré d’une nature morte du peintre Lubin Baugin (XVII ème siècle)

Solange Blain

de Gérald Aubert

9,50

Gérald Aubert décrit minutieusement deux ou trois choses qu’il sait de Solange Blain, épouse, puis veuve. Inspiré d’une nature morte du peintre Lubin Baugin (XVII ème siècle)

Thème :
Gérald Aubert tourne autour du thème de la femme épousée, de la seconde femme, de celle qui se tient trop droite mais dont on ignore ce qu’elle tait, c’est-à-dire tout. Et derrière la victime, se cache une responsable – peut-être ?

Résumé :
Solange Blain, une femme sans qualité ? Une femme trop qualitative ? Une femme effacée derrière le rôle d’épouse, mais une femme sans enfant. Une femme vieillie. Une femme apparue, quelques secondes, dans le film d’un metteur en scène du cinéma français d’auteur. Une femme soumise avec autorité. Une femme qui n’aurait pas souffert de n’être pas soumise ? Une femme, épouse, puis veuve, décrite par son beau-fils. Il éprouve une légère sensation d’agacement. Il éprouve un léger sentiment de culpabilité.

Vous aimerez peut-être aussi…

Menu